Derniers sujets
» Les 23 Diables pour la Russie
par ImpactDeMontréal Aujourd'hui à 14:10

» Anderlecht: mercato en vrac
par loc Aujourd'hui à 10:48

» CDM: Uruguay
par loc Hier à 19:56

» Classement final JPL 2017-2018
par Edkho7 Hier à 19:01

» Mania World Cup : inscriptions
par NolanBruges Hier à 15:45

» Standard: revolution des palais, MPH vice-president !
par loc Hier à 15:44

» CDM: Argentine
par loc Hier à 8:51

» Standard: Preud'homme
par Nanard Hier à 7:08

» Jeux pronos : Clap de fin
par Tubizeinforce Mar 22 Mai - 15:53

» Classement final EMC 2017-2018
par ImpactDeMontréal Mar 22 Mai - 12:25

» FC Bruges : Maillots 2018 - 2019
par loc Lun 21 Mai - 22:52

» J.10: RSCA - Genk (1-2)
par NolanBruges Lun 21 Mai - 19:27

» Sà Pinto n'est plus l'entraineur du Standard
par loc Lun 21 Mai - 19:16

» Mondial 2018: l'Espagne sans Morata dans sa liste des 23 !
par jolepsycho Lun 21 Mai - 16:04

» Classement JPL 39
par Jean24 Lun 21 Mai - 15:48

» PO1 J.10 : Charleroi - Standard
par Old Red Lun 21 Mai - 15:35

» FC Liège
par Old Red Lun 21 Mai - 15:29

» Pronos EL/CL : Journée 18
par Edkho7 Lun 21 Mai - 0:06

» PO1 J.10 : FC Bruges - Gand (0-1)
par NolanBruges Dim 20 Mai - 20:24

» Almaniax
par Nanard Dim 20 Mai - 13:26

» FA CUP : Belgium 1 England 0
par Nanard Dim 20 Mai - 9:02

» Pronos JPL : Journée 40
par NolanBruges Sam 19 Mai - 13:04

» PRONO EMC journée 33
par Mister Fred Sam 19 Mai - 7:50

» DR • Roberto Martinez
par loc Sam 19 Mai - 1:36

» Jouons les sélectionneurs
par loc Jeu 17 Mai - 20:04

Dates et liens jeux pronos

Pronos JPL: Journée 40
Clôture ven 18 mai à 20 h 30

Lien : ici


Pronos CL/EL : Journée 17
Clôture mer 16 mai à 20 h 30

Lien ici


Pronos EMC: Journée 33
Clôture sam 19 mai à 13 h

Lien : ici



Wid sujets jeux
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 55 le Ven 4 Nov - 19:44



RSCA Emilio Ferrera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RSCA Emilio Ferrera

Message par Cale le Ven 4 Aoû - 9:08

Emilio Ferrera: "Faire comme Weiler mais chez les jeunes"

CHRISTOPHE FRANKEN Publié le vendredi 04 août 2017



ANDERLECHT : Emilio Ferrera a rejoint l’encadrement des jeunes du RSCA cet été. Avec une mission claire : mieux préparer les talents au football pro.
Et si le transfert le plus surprenant de l’été au Sporting était un quinqua grisonnant ? En engageant Emilio Ferrera (50 ans) comme superviseur des entraîneurs des jeunes, le RSCA a étonné tout le monde. À commencer par le principal intéressé. "C’était une surprise pour moi aussi", reconnaît l’ancien entraîneur, entre autres, du FC Bruges et de Genk en s’installant dans la salle d’interview à Neerpede avant d’aller s’occuper de l’entraînement des U21.

On ne vous attendait pas ici.

"Je ne m’attendais pas à ça non plus (sourire) . Je m’étais en revanche préparé à tout ce qui se faisait chez les jeunes. Mes deux fils (NdlR : Luca, 12 ans, déjà actif au RSCA et Alexis, 20 ans, qui a rejoint le RSCA cet été) jouent et je m’intéressais à l’entraînement des jeunes. Pas forcément à Anderlecht mais en général. Je me suis beaucoup documenté et j’avais déjà commencé à m’occuper des jeunes quand j’étais entraîneur principal à Louvain l’année dernière. Ce fut une expérience courte mais très utile."

Comment êtes-vous entré en contact avec Anderlecht ?

"Le hasard. Mon agent a vu Herman Van Holsbeeck de manière fortuite. Il lui a parlé de mon intérêt pour les jeunes et c’est comme ça que ça a commencé. J’étais justement en train de préparer toute une série d’observations sur l’encadrement des jeunes qui sont arrivés au bon moment dans le club."

René Weiler estime que les jeunes doivent être mieux préparés au foot professionnel.

"Mes observations parlaient de ça, justement. Je ne vais pas dire que c’est ce qu’il manquait, ce serait faire ombrage à tout le travail effectué dans le passé, mais ce sont des choses qui peuvent permettre une évolution."

Concrètement, quel est votre travail ?

"Au départ, j’ai eu beaucoup de travail pour tout préparer, les entraînements, les tactiques, etc. Plutôt du travail théorique pour bien accueillir les entraîneurs de jeunes. Maintenant, je suis régulièrement avec les U21 , c’est une catégorie importante pour moi. Je suis sur le terrain lors des entraînements et parfois c’est moi qui le donne. Et je vais aussi dans les autres catégories. Pas pour contrôler mais pour travailler avec les entraîneurs en place. Je veux être le plus possible sur le terrain. L’idée est de faire jouer toutes les équipes de jeunes d’Anderlecht avec la même philosophie, la même idée de jeu."

Pas simple à mettre en place ça…

"Oui, c’est très difficile. Il existe déjà une certaine vision du football à Anderlecht par la culture du club. On ne peut pas changer cette belle vision mais il faut peut-être l’actualiser."

Ce que Weiler fait en équipe première, vous devez le faire chez les jeunes ?

"Oui, on peut dire ça. J’ai expliqué à tous les entraîneurs quel était mon rôle et comment allait se passer la collaboration. Pour revenir sur Weiler, il a fait un travail fabuleux la saison dernière alors qu’il avait repris une équipe qui était en difficulté. J’avais lu une étude très intéressante à ce sujet. Ce que Weiler avait fait à Nuremberg au niveau des statistiques de jeu, c’était exactement ce qu’il manquait à Anderlecht. Par exemple, son Nuremberg marquait beaucoup sur phases arrêtées, ce qui n’était jamais le cas ici. Il a aussi rééquilibré le nombre de buts marqués par mi-temps, une preuve de constance."

Au RSCA, c’est Jean Kindermans qui s’occupe des jeunes depuis de nombreuses années. Herman Van Holsbeeck nous a dit que tous les deux, vous pourriez faire un travail fantastique pour le club, à condition de travailler main dans la main. C’est possible ?

"Chacun a sa spécialité. Quand j’étais responsable de l’équipe première, j’avais mes spécialités et je m’entourais d’un coach des gardiens car je ne maîtrisais pas ce domaine. Et d’un préparateur physique pour les mêmes raisons. C’est pareil dans le secteur de la formation. Penser qu’on va faire tout, tout seul, c’est difficile. Je ne viens pas ici pour prendre la place de quelqu’un. Travailler ensemble sera quelque chose de logique. Les gens en place ont leur efficacité dans certains domaines et moi j’ai mon efficacité mon domaine. Si chacun reste dans son domaine, il n’y aura pas de problèmes. Mon avantage, c’est que je connais les exigences d’une équipe première pour y avoir été. Je sais quels sont les détails importants."

Anderlecht a sorti peu de jeunes ces derniers mois. Ce sera aussi votre rôle de faire que ça n’arrive plus ?

"Oui et ce n’est pas facile. J’ai entraîné pratiquement toutes les catégories d’âges avant de devenir coach professionnel et j’étais enseignant pendant dix ans. Le football des jeunes ne m’est donc pas inconnu. Je découvre quand même certains aspects. Un joueur de 13 ans qui a un agent ou qui parle déjà de partir à l’étranger, ce sont des choses nouvelles pour moi. Faut-il gâter les enfants pour les empêcher de partir ou faut-il être ferme pour garder une ligne de conduite ? Je ne pense pas qu’il y ait une recette miracle."

Dans un passé assez récent, Anderlecht a fait tous les caprices de certains jeunes, comme Charly Musonda. Avec le résultat que l’on connaît. Faut-il donc encore gâter les jeunes pour les empêcher de partir ?

"J’ai mon idée mais il y a des gens avec beaucoup plus d’expérience que moi. Et eux pourraient mieux nous éclairer. Très jeune, il faut surtout essayer de progresser et vouloir être le meilleur. Le football, ce n’est pas uniquement la technique. Il y a aussi le physique, la tactique et le mental. Faut être bon dans les quatre domaines pour pouvoir réussir."

Allez-vous vous inspirer de votre ami Marcelo Bielsa qui a conçu des exercices pour former les jeunes ?

"Oui, bien sûr. Je suis inspiré par ces entraîneurs qui veulent apprendre. Les coaches qui sont des motivateurs ou des people managers , ça m’inspire moins. Bielsa est un entraîneur de référence dans son style. Il sait que j’ai signé à Anderlecht, on est encore en contact régulier."


"Herman m’avait laissé orphelin au Lierse"


Emilio Ferrera et Herman Van Holsbeeck avaient déjà travaillé ensemble. C’était au début des années 2000 au Lierse. Et la collaboration ne s’était pas terminée de manière idéale entre les deux hommes. "Quand je signe au Lierse, je sors d’un sauvetage miracle avec Beveren. J’avais beaucoup d’opportunités et je choisis ce club pour Herman Van Holsbeeck dont le discours m’avait séduit. On avait réalisé une première saison formidable en finissant 4e ex aequo et en se qualifiant pour la Coupe d’Europe. On avait construit la nouvelle équipe ensemble, Herman avait trouvé de bons jeunes à l’étranger comme Arouna Koné et je les mettais dans les meilleures conditions possible. On était même premier à la trêve. Les bruits d’un départ d’Herman à Anderlecht ont commencé. Et il est effectivement parti en fin de saison. J’étais venu au Lierse pour lui et il s’en allait après un an. Je me sentais orphelin car le manager est capital pour un coach." Les deux hommes sont repartis d’une feuille blanche au cours de cet été après une bonne discussion. "On n’était pas fâché non plus mais je ne suis pas du genre à chercher le contact juste parce que quelqu’un est devenu une personne importante dans le football belge. D’ailleurs, nos femmes sont toujours restées amies depuis l’époque au Lierse."


"C’est probablement la fin de ma carrière de T1"


Depuis 1999 et le sauvetage miracle obtenu à Beveren, Emilio Ferrera s’était fait sa place dans le monde des entraîneurs belges après avoir débuté en 1991 à un niveau amateur. Après 26 ans de carrière et 18 clubs dans 3 pays (Belgique, Grèce et Arabie saoudite), il est prêt à tourner la page avec les équipes premières. "Ce job à Anderlecht signifie probablement la fin de ma carrière de coach principal", reconnaît-il. "Et ce n’est pas du tout un souci. Je m’amuse beaucoup dans mon nouveau rôle. Je suis sûr que je peux apporter une plus-value aux jeunes joueurs. Si vous me proposez de signer pour faire ce travail pendant 10 ans, je sors mon stylo tout de suite."


Cette mission moins en lumière lui convient parfaitement. "Mais depuis que je suis à Anderlecht, on me dit souvent que j’aurai moins de stress. C’est faux ! J’ai aussi des objectifs à atteindre. Ce sont des objectifs différents, plus à moyen terme, mais il faut quand même prester. Et il y a donc quand même du stress. Je ne suis pas en vacances. Les joueurs doivent devenir meilleurs en cours de saison. Et pas que les U21, en U15 aussi. Il y a donc beaucoup d’équipes à suivre. Le stress est juste moins compacté en une semaine jusqu’au match du week-end."

Emilio Ferrera se moque de la réputation qui lui colle à la peau et dont il sera difficile de se défaire en arrêtant définitivement d’entraîner en équipe première. "Je sais que j’ai l’image d’un gars qui est viré partout où il passe mais je n’ai jamais voulu me battre contre ça. J’ai la conscience tranquille. Dans 90 % des clubs où je suis passé, j’ai fait mieux que mon prédécesseur et mon successeur n’a jamais fait mieux. C’est une satisfaction pour un coach. Ce fut encore le cas à Louvain, mon dernier club. J’ai fait mieux que Mathijssen. Et quand j’ai été licencié, mon remplaçant (NdlR : Van Wijk) n’a pas fait mieux, au contraire. J’ai beaucoup donné dans le club où je suis passé et j’ai reçu peu de respect en retour. À Louvain, j’ai fait gagner de l’argent au club en valorisant des joueurs comme Bostock, Trossard et Croizet. Et regardez quel respect j’ai reçu en retour (NdlR, il a été limogé en janvier dernier)… À Anderlecht, je ne serai pas viré parce qu’un ballon file sur le poteau au lieu d’aller dans le but."


Je ne suis pas un grand fan de Ferrera, même si je sais qu'il s'y connait super bien en football surtout au niveau tactique, je crois donc que c'est quelqu'un qui fera du bon travail avec les jeunes justement au niveau tactique, ou ils sont en général assez dissipé en ne respectant pas toujours les consignes du coach, ils vont progresser à ce niveau, le fait d'être moins en lumière, je pense qu'il travaillera mieux avec certes comme il le dit le devoir de faire des résultats, mais il sera juger sur la duré ce qui fait que même s'il aura du stress, car il est à Anderlecht, il en aura moins sachant comme il le dit, qu'il ne sera pas limogé demain si la balle va sur le poteau au lieu d'aller dans le but, il faudra le juger sur le long terme, mais j'aime son discours maintenant j'attend les actes et la progression des jeunes, c'est la qu'il sera juger positivement ou négativement, au final toute la famille aura un jour travaillé à Anderlecht, bienvenu Emilio
avatar

Cale
• Footmaniaque Expert •
• Footmaniaque Expert •

Messages : 4084
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 60
Localisation : Molenbeek St Jean

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RSCA Emilio Ferrera

Message par loc le Ven 4 Aoû - 10:16

@Cale a écrit:Je ne suis pas un grand fan de Ferrera, même si je sais qu'il s'y connait super bien en football surtout au niveau tactique, je crois donc que c'est quelqu'un qui fera du bon travail avec les jeunes justement au niveau tactique, ou ils sont en général assez dissipé en ne respectant pas toujours les consignes du coach, ils vont progresser à ce niveau, le fait d'être moins en lumière, je pense qu'il travaillera mieux avec certes comme il le dit le devoir de faire des résultats, mais il sera juger sur la duré ce qui fait que même s'il aura du stress, car il est à Anderlecht, il en aura moins sachant comme il le dit, qu'il ne sera pas limogé demain si la balle va sur le poteau au lieu d'aller dans le but, il faudra le juger sur le long terme, mais j'aime son discours maintenant j'attend les actes et la progression des jeunes, c'est la qu'il sera juger positivement ou négativement, au final toute la famille aura un jour travaillé à Anderlecht, bienvenu Emilio

Moi j'adore ce type, apparemment il ne s'est pas fait que des amis la ou il est passe, mais c'est un vrai pro, un maitre tacticien, et il a l'air honnete. En tout cas c'est un enfant de la maison qu'il connait comme sa poche.

Et la transmission entre les equipes de jeune et l'equipe A est un vrai probleme a Anderlecht et un veritable enjeu dans l'absolu. J'en parlais il y a deux saisons, on avait des jeunes qui continuaient dans la philosophie historique du hourra football, et en A ils etaient pris en charge par Hasi dans un foot pro qui a des contraintes tres differentes au niveau tactique ... il est important d'etre sur la meme longueur d'onde et que les equipes d'age puissent fournir des joueurs qui savent ce qu'on attendra d'eux dans l'equipe A. Les problemes d'integration qu'il y a eu avec Praet par exemple ne sont pas normaux, il a du apprendre a defendre, a tackler ... Idem pour Bruno, pour Tielemans (qui etait lui specialement jeune il est vrai).

Il fallait apres Hasi un coach qui impose un nouveau style de jeu, qui ait le cran de briser certains tabous aupres des supporters, et il fallait que les equipes d'age soient alignees ... C'est le travail qui est en train d'etre mis en place avec Weiler et Ferrerra.
avatar

loc
• Staff •
• Staff •

Messages : 13337
Date d'inscription : 05/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum